La commission « exercice salarié » de la FNO vous propose cette trame pour vous aider à élaborer votre fiche de poste. Les éléments retenus nous semblent tous importants. Vous pourrez néanmoins adapter ce document à un projet éventuellement proposé par votre établissement.

            Votre syndicat régional, ou la FNO, restent à votre disposition pour vous aider. 

Fiche de poste d’ ORTHOPHONISTE


Lettre-circulaire DH/FH 3 n° 15824 du 6 septembre 1994 concernant la répartition du temps de travail hebdomadaire des orthophonistes hospitaliers

(Texte non paru au Journal officiel)

Monsieur,

Vous avez appelé mon attention sur les problèmes rencontrés par les orthophonistes hospitaliers en matière d'organisation du temps de travail compte tenu des spécificités de leur activité.

La pratique de l'orthophonie en salariat a des points communs avec l'exercice libéral :

• elle est conditionnée par l'obtention du Certificat de Capacité en Orthophonie ou de son

équivalence,

• elle est régie par les mêmes textes (décret d'actes et NGAP), toute intervention devant faire

l'objet d'une prescription médicale.

Comme tout autre salarié, l'orthophoniste exerce dans le cadre de textes spécifiques (code du travail a

minima, et éventuellement convention collective et/ou accord d'entreprise).

L'orthophoniste salarié est soumis à une double subordination : administrative ( un cadre pour

l'organisation pratique, les emplois du temps, les congés...) et clinique (un médecin prescripteur).

Son temps de travail est réparti en temps thérapeutique (auprès du patient ou de son entourage), temps

de préparation, temps de rédaction, temps de réunions, éventuellement temps de trajet. Toutefois cette

répartition n'est pas déterminée par un texte légal et les disparités sont grandes entre les différentes

structures.

L'exercice en salariat des orthophonistes est aussi divers que les structures qui les emploient : services

hospitaliers et cliniques, structures ambulatoires (CMP, CMPP, SESSAD...), établissements médico-
sociaux...

Ces structures relèvent pour la plupart de la Fonction Publique Hospitalière, de la Convention Collective

du 15 mars 1966, ou de la Convention Collective du 31 octobre 1951 de la FEHAP (fédération des

établissements hospitaliers et d'assistance privés).